Quels sont les frais de fonctionnement à la charge du propriétaire?

Les propriétaires ne payent pas de loyer, mais ils doivent s’acquitter d’un certain nombre de frais récurrents. Ceux-ci doivent être pris en compte dans votre budget dès le début.

charge du proprietaire

1. Valeur locative

La valeur locative est une spécialité suisse. Elle est calculée sur le revenu que vous percevriez si vous louiez votre maison. Le montant correspondant doit alors être imposé comme revenu. Plus la propriété immobilière est estimée à un prix élevé, plus la valeur locative est élevée. En tant que propriétaire, vous payez donc un impôt sur un revenu que vous ne touchez pas. Rassurez-vous: en retour, vous pouvez déduire de vos impôts vos frais d’entretien et les intérêts hypothécaires. Vous découvrirez plus loin dans cet article en quoi cela consiste. La valeur locative n’existe pas dans la plupart des pays européens. En Suisse, il faut penser avant l’achat d’un bien immobilier à l’impact que cela aura sur vos revenus imposables.

2. Intérêts hypothécaires et amortissement

Les propriétaires n’ont pas de loyer à payer. Cependant lorsque l’achat d’un bien immobilier est financé par une hypothèque, le propriétaire doit payer des intérêts chaque année. Le montant de ces derniers dépend de votre hypothèque personnelle. N’oubliez pas: si vous avez pris une seconde hypothèque, vous devrez l’amortir, autrement dit, la rembourser, dans un délai de 15 ans. Ces frais ne doivent pas être sous-estimés et ne doivent en aucun cas être négligés lors de la planification du budget. En premier lieu, vous devez vous attendre à ce que les taux hypothécaires augmentent à nouveau à l’avenir.

3. Assurances

Lors d’un achat immobilier, vous investissez une part considérable de vos actifs dans une propriété. Celle-ci doit donc être assurée de manière adéquate contre tous les sinistres possibles. Pour cela, vous payez une prime annuelle, mais une assurance adéquate peut vous éviter la faillite financière en cas de sinistre.

Assurance immobilière

L’assurance immobilière est l’assurance la plus importante. Elle couvre tous les dommages qui peuvent être occasionnés au bâtiment par le feu, les inondations, la grêle et tout autre évènement climatique. Dans la plupart des cantons, un propriétaire doit être assuré soit auprès de l’assurance immobilière cantonale ou d’une assurance privée. Dans certains cantons, cette assurance n’est pas obligatoire. Mais faites attention: faire l’impasse sur l’assurance immobilière, c’est faire des économies peu opportunes. Vérifiez avant l’achat la législation en vigueur pour les assurances immobilières dans votre futur canton. Il peut être judicieux de prendre une assurance complémentaire contre les bris de glace, les dégâts des eaux et le vol.

L’assurance ménage

Tandis que l’assurance immobilière couvre les dommages au bâtiment, l’assurance ménage assure votre mobilier. Cela comprend tous les éléments mobiles de votre maison, les meubles, les appareils électroniques et la décoration. Dans la plupart des cantons, elle n’est pas obligatoire. Le montant des primes d’assurances ne dépend pas uniquement de l’assureur, mais aussi du montant assuré. Celui-ci doit en général être adapté et être à peu près aussi élevé que la valeur totale du ménage.

Assurance contre les tremblements de terre

Les tremblements de terre sont rares en Suisse. Cependant, il faut savoir que le risque existe et que les dommages potentiels peuvent être importants. En tant que propriétaire, il est possible de contracter séparément une assurance qui couvre les tremblements de terre. Selon l’endroit où vous habitez, vous pouvez déjà faire partie d’un fonds cantonal ou national contre les tremblements de terre, qui ne couvre cependant qu’un montant limité de dommages.

4. Les redevances pour l’eau, les eaux usées et les déchets

La plupart des gens le savent, le montant des redevances pour l’eau, les eaux usées et les déchets dépend de la consommation personnelle. Pour les déchets par exemple, de nombreuses localités appliquent une taxe-poubelle: plus l’on produit de déchets, plus l’on paye. Les propriétaires payent cependant des redevances fixes complémentaires pour l’eau, les eaux usées et les déchets. Cet argent permet de financer par exemple le tri sélectif ou l’évacuation de l’eau de pluie. Les différentes municipalités offrent des services très différents et, par conséquent, les tarifs de base diffèrent également sensiblement. Avant d’acheter une maison, faites-vous une idée des taxes dépendantes et indépendantes du volume consommé que vous devrez payer en tant que propriétaire.

5. Redevance audiovisuelle

Si vous lisez cet article, cela signifie que vous avez accès à Internet. Et que vous êtes donc soumis à la redevance audiovisuelle. Après de longs débats politiques, elle a été fixée à 365 francs par an. Elle est valable pour tous les foyers qui possèdent au minimum un dispositif récepteur.

6. Chauffage et eau chaude

Les propriétaires doivent naturellement payer le combustible utilisé. Cependant, les frais de chauffage et d’eau chaude comprennent également d’autres dépenses qui ne doivent pas être oubliées dans votre budget. Par exemple, la chaudière doit être détartrée régulièrement, la cheminée et le système de chauffage doivent être nettoyés, et les déchets et cendres éliminés. Sans oublier les coûts d’électricité du brûleur et de la pompe de circulation.

7. Frais dʼentretien

Jusqu’à présent, nous nous sommes principalement penchés sur les charges supportées par les propriétaires. Les frais d’entretien doivent également leur être ajoutés. Une maison mal entretenue perd vite de la valeur, c’est pourquoi vous devez inclure des frais réguliers pour les travaux d’entretien. Cela en vaut la peine, car même des dommages mineurs peuvent entraîner des coûts ultérieurs élevés.

Le montant des frais d’entretien dépend de l’état de votre propriété et de vos exigences personnelles. Souvent, au bout d’environ 10 ans, l’enduit doit être refait et les murs repeints, et les moquettes doivent éventuellement être remplacées. Après 20 à 30 ans, des grands travaux de rénovation sont généralement nécessaires, par exemple sur le toit, la façade ou les installations sanitaires. Comme les rénovations majeures peuvent rapidement vous coûter cher, vous devriez commencer épargner dès le début. Qu’est-ce que cela signifie concrètement? De nombreux experts préconisent d’épargner un montant fixe sur un compte séparé. Cet argent permettra de financer les gros travaux sur votre propriété. Le montant de cette épargne fait débat entre les experts. Vous trouverez une règle de base dans l’exemple de calcul ci-dessous. 

Exemple de calcul

Dans cet article, nous avons passé en revue les charges et les frais d’entretien qui échoient aux propriétaires. Mais quelle somme faut-il vraiment prévoir? Étant donné que les frais varient en fonction de la propriété et du lieu de résidence, nous ne sommes pas en mesure de vous donner un chiffre exact à ce stade. Toutefois, selon nos estimations, vous devriez inclure au moins 1% de la valeur de la propriété par année pour les charges et l’entretien. Si vous achetez une maison à 1 000 000 de francs, vous devrez compter environ 10 000 francs de frais annuels. Environ deux tiers de ce montant seront consacrés aux charges et aux travaux réguliers d’entretien. Le troisième tiers doit être épargné pour les gros travaux de rénovation et d’assainissement. Mais attention, si une maison est un peu plus ancienne ou en mauvais état, vous devrez dépenser davantage pour son entretien.

Rejoignez le débat