Vivre dans un espace minimal

Avec son appartement de 38 m², Ramona Gschwend prouve que l’on peut très bien vivre dans un petit espace. L’appartement de la jeune designer est situé près de la gare de Lenzbourg, dans un bâtiment moderne le long des voies.

L’appartement comprend une pièce de vie avec cuisine et une salle d’eau. Il convient parfaitement au style de vie de la Suissesse: jeune, mobile et qui se contente de l’essentiel.

La surface réduite de 38 m² exige un agencement pratique mais stylé. Aucun problème pour cette designer de 22 ans. Elle avait prévu l’agencement de l’appartement bien avant son déménagement de Saint-Gall à Lenzbourg: «J’ai dû me débarrasser de plein de choses et réduire mes biens matériels au strict minimum», nous explique Ramona. «Certains voient cela comme une restriction, j’y ai au contraire trouvé quelque chose de très libérateur.»

Pour l’agencement, elle a par exemple créé de ses mains une penderie en utilisant des tubes achetés dans un magasin de bricolage. Une pièce unique dédiée aux vêtements: «Je ne peux y suspendre qu’une quantité limitée de vêtements. Je dois faire du tri dès que je commence à en avoir trop.»

La jeune designer a remplacé la table par une longue planche en bois installée sur la tablette d’appui de la fenêtre – avec vue sur les rails du nœud ferroviaire de Lenzbourg. Cela lui permet d’avoir plus d’espace dans la cuisine, où elle aime préparer ses repas. Elle aimerait bien allonger un peu la «table» pour pouvoir accueillir jusqu’à cinq personnes. «On pourra alors manger tous ensemble, discuter et regarder dehors, admirer la ville et les graffitis sur les wagons de fret», déclare-t-elle.

Les murs et le plafond en béton sont les caractéristiques les plus frappantes de l’appartement. «Ils soulignent cet aspect minimaliste dans lequel je vis», nous dit-elle. «Les visiteurs trouvent que l’appartement est moderne. Cela vient du fait que la plupart des gens sont habitués aux murs blancs.» L’appartement lui fait plutôt penser à une chambre d’hôtel du futur. Pour casser le côté froid du béton, elle a disposé quelques plantes çà et là. Il est interdit de percer, ce qui explique les nombreux objets au sol et le fait qu’il n’y ait aucune lampe au plafond. Mais il faut y voir le côté positif: on peut ainsi déplacer plus facilement les objets et changer d’ambiance.

«Un appartement avec peu d’espace doit pouvoir être réagencé selon les besoins», estime Ramona. La décoration épurée apporte en outre un contraste avec le côté imposant du béton.

Le minimalisme est tendance chez la jeune génération. L’équipement de base de l’appartement donne d’ailleurs le ton: pas de baignoire ni de lave-vaisselle. De toute façon, ce n’est pas nécessaire pour Ramona Gschwend, car elle est souvent en déplacement. Voilà qui est parfait quand on habite à deux pas de la gare.

Downloads

Rejoignez le débat